Collect'Actif 64

Poubelles 3 : Le débat !

Poubelles 3 Le débat !

 

D bat public fev 2014 g copie

 

Article de la république du 08 février 2014

2014 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à tous

 

 

La grille est annulée !!!!!

Donc maintenant retour à la TEOM !!!!!!!

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

 

 

 Je pense qu'il faut éviter toutes démarches ou questionnements auprès du SICTOM pour le moment. Nous sommes à 2 jours du vote sur le retour ou pas à la TEOM. 
 Attendons et continuons à entrer en contact avec nos élus et délégués. La préfecture a cadré le dossier de manière très précise et complète pour assurer les délégués d'un retour possible à la TEOM sans encombre. Ils peuve...nt le vérifier dans le document préparatoire que le SICTOM leur a fait parvenir, avec leur convocation, pour le vote de jeudi. Attendons et ne lâchons pas la pression. Par ailleurs, il est à prévoir que nous n'entrerons dans la salle qu'avec une délégation des usagers (1 par commune par exemple), mais en vertu des tensions qui règnent il serait contre-productif qu'un incident de séance se produise et perturbe la légalité du vote. Couvrez-vous, et venez avec des boissons chaudes. Nous allons continuer à montrer notre détermination et notre respect de toutes les parties en présence.
 Pour le Collectif, Serge Ceccaldi.
 
 
RDV jeudi 21 février à 17h à l'Espace Florian à Châteauneuf sur Loire .

 

 

 

tract-21-02-13def5.jpgmontage-poubelle1.jpg 

 

 

 

 

 

 

COLLECT'ACTIFIENS, COLLECT'ACTIFIENNES,
 
GRRRR!!! Deux fois que je perds le message important que le collectif veut vous faire passer!!! Alors rapidement : la préfecture a effectivement annoncé qu'il était techniquement possible de revenir à l'ancienne taxe avec des prix abordables pour tous. MAIS, il faut encore que les délégués au SICTOM se prononcent le 21 février prochain pour l'annulation de ce...tte redevance pour 2013. Rien n'est gagné pour le moment et nous devons rester mobilisé jusqu'au bout. Certains n'ont toujours pas compris que la facture serait insupportable pour nos ménages qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois. Cest une couche supplémentaire qui nous assomme. Jusqu'au 21 février beaucoup de choses peuvent évoluer et nous devons continuer à faire entendre notre voix : soyons nombreux demain. Nous devons rester sur la lancée du 26 janvier 2013 : une forte mobilisation sans débordements. Si certaines municipalités n'ont rien compris a cette mobilisation majoritaire et populaire, nous ne jouerons pas le jeu de la défiance mais nous saurons révéler leur passivité dans les médias. Si nous recherchions un lieu sécurisé pour les poubelles, c'etait aussi pour  ne pas entraver l' accés aux mairies et anticiper les situations. ils n'ont pas saisi l'opportunité d'être derrière leur population  : nous aurons de la mémoire... MOBILISONS NOUS DEMAIN SANS PROVOCATION. MAIS SI LE 21 FEVRIER PROCHAIN RIEN N'A CHANGE, NOUS CHANGERONS DE STRATEGIE.

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse du 6 février 2013 !!!

 

 

 

 

Le collectif prend acte que le préfet permettra le retour à la TEOM pour 2013 si le comité syndical vote l'annulation de la REOM-I. Nous notons que cette année pourrait servir à l'étude d'une solution ajustée et incitative pour 2014, ce qui se rapproche considérablement des pistes à creuser avec rigueur et transparence sur cette année blanche.
Nous demandons à M. Garnier toujours président en exercice, de profiter de la réunion du comité syndical d'aujourd'hui pour provoquer un vote du comité sur l'annulation ou pas de la REOM-I. Les délégués, nous le savons, y sont préparés et la position du préfet sur le sujet libère considérablement les consciences d'un certain nombre d'entre eux.


Nous déplorons que pour des raisons d'intérêts particuliers, l'annulation de cette réunion puisse être envisagée et que l'élection du président passe au premier plan des missions du comité syndical, alors que c'est l'annulation de la REOM qui devrait et pourrait être, de suite, à l'ordre du jour. Cette réunion du 6 février doit être maintenue, pour envoyer un signe clair et définitif à la population par la main même des délégués du SICTOM. Le préfet l'a compris et c'est pourquoi nous pensons que" l'abrogation ou annulation" de la REOM, de son simple fait, n'a pas été retenue.


Le train lancé à pleine vitesse, dans ce contexte exacerbé d'une population que l'on malmène et que l'on fait patienter inutilement, depuis le 15 décembre 2012 avec la parution de la grille, ne pourra être stoppé net. L'annulation de la réunion d'aujourd'hui annoncée comme capitale, depuis plusieurs jours dans cette affaire, est un signe d'une tentative vaine de continuer à gagner du temps pour infléchir les positions sur la présidence et non sur la REOM.


Si tel est le cas,  et pour ne pas nous dédier vis à vis des usagers exaspérés, nous déposerons un recours et nous organiserons bien le "Retour des Poubelles" devant les 64 portes des 64 mairies du SICTOM, enchainant nos poubelles comme symbole de notre solidarité et de notre détermination. Dans cette affaire la totalité des faits donne raison, depuis le début à l'analyse du Collect'Actif 64 et nul n'est besoin de perdre encore du temps et de l'argent à des fins électorales internes au SICTOM.


Le préfet y est disposé, la balle est dans le camp du SICTOM, le collectif dégage sa responsabilité dans les troubles à l'ordre public, qu'il contient depuis de longues semaines, et que générerait l'obstination du SICTOM à vouloir gagner encore du temps. La guerre d'usure ne peut avoir lieu dans l'intérêt général.


Pour le Collect'Actif 64

 Serge Ceccaldi Président.  

 

 

 

 

  

poubelles-ii-le-retour.jpeg

 

 

 

 

 

 

Mercredi 30 janvier

– rencontre du collectif avec les délégués du SICTOM -

 

Trois délégués ont défendu pendant 20 min le point du  collectif de vue sur la mise en place de la redevance  devant les délégués du SICTOM.

Le terme de rupture est revenu à trois reprises :

-          Rupture économique de la grille :  large augmentation pour les particuliers (200, 300 %, voire plus) et pour  les entreprises en 2013.  Inquiétude sur l’évolution de la redevance :

  • Les entreprises se tournent déjà vers des partenaires privés.
  • La facture engendrera des impayés.
  • La redevance ne sera pas perçue sur les logements vacants.

è Les manques de ressources engendreront à l’avenir des coûts de la redevance encore plus élevés.

-          Rupture politique :

  • Les usagers se demandent comment une telle grille a pu être votée le 10 décembre par les délégués alors que les informations dont ils disposaient ne leur permettaient pas de prendre une décision motivée ?
  • De nombreux élus avaient interpellés les délégués du SICTOM sur les conséquences de la grille bien avant l’adoption de celle-ci.  Ils n’ont pas été entendus ni obtenus de réponses.

 

-          Rupture de communication :

  • Communication désastreuse :
    • la grille n’a été connue que  très tardivement ; elle est peu compréhensible.
    • l’usager a été  plusieurs fois culpabilisé, voire menacé lors des diverses communications (margoulin, fainéant, pollueur...)
    •  les entreprises ont été incitées à aller voir un opérateur privé dans le cas d’un mécontentement.
    • Les difficultés sociales ont été reléguées aux services sociaux.

La taxe des ordures certes injuste, sera remplacée par une redevance encore plus injuste. Le collectif demande donc que le comité syndical du SICTOM se réunisse avant le 10 février 2013 pour statuer sur le maintien ou l’abandon de la grille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fort du succès de notre manif du 26 ayant regroupé entre 2500 et 3000 personnes,
voici ce que nous vous proposons  :
 
 
  • à partir du 28 janvier : sortir son ancienne poubelle normalement. Nous refusons les consignes du SICTOM.
 
  • le 30 janvier : une délégation du collect'actif se rendra à la réunion de  travail sur la redevance incitative du SICTOM à 17h à l'espace Florian de Chateauneuf sur loire pour réaffirmer notre position : l'annulation de la grille tarifaire
 
  • le 10 février : si pas d'évolution, déposez la poubelle à puce, vide, à la porte de votre mairie.
 
  • Ne rien régler jamais ! Bloquez les sommes dues au SICTOM via la caisse des dépôts et consignations. Les personnes qui ont choisi  le paiement en plusieurs fois et qui vont voir leur première échéance arriver d'ici peu doivent prendre leur disposition pour que le prélèvement ne se fasse pas.
 
L'équipe du collect'actif 64
 
 
 
 
 

 

     LE 26 JANVIER 2013 : TOUS DANS LA RUE POUR

"LE CRI DES POUBELLES"

 

270824-10200381058828791-1060549484-n-1-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse du Collect'Actif 64 sur la 2eme rencontre entre le SICTOM de la région de Châteauneuf sur Loire et le Collect'Actif 64. 



M. Garnier, président du SICTOM de la région de Châteauneuf sur Loire a reçu, en compagnie de 3 élus et d'un administratif, 4 membres du Collect'Actif 64. 

Les échanges ont été soutenus durant 2 heures, mais toujours respectueux. M. Roland, le seul vice-président présent, a communiqué à l'association les pièces qu'elle avait demandées. Par ailleurs, le Sictom s'est aussi engagé à fournir tous les documents nécessaires à l'étude du dossier en toute transparence.

Nous avons alors été informés que la décision avait été prise par le bureau du SICTOM de rapprocher les fichiers de la "Taxe" de ceux de la "Redevance" afin de faire apparaitre avec précision les différences de coûts (positifs ou négatifs) pour tous les foyers des 64 communes. Il s'en suivit de longs échanges sur le remplacement d'une "taxe" (abandonnée par le SICTOM) par une "redevance incitative" (constatée encore plus injuste par le Collect'Actif 64) pour les familles, les personnes vivant en milieu rural dans de petits logements.
Les élus présents nous ont informé que les décisions avaient été prises en toute connaissance de cause par la totalité des représentants du SICTOM. Les membres du Collect'Actif 64 ont réaffirmé qu'il fallait figer, de toute urgence, ce dispositif et annuler cette grille avant le 28 janvier date de début des nouveaux ramassages avec les nouvelles poubelles.
M. Garnier s'est alors engagé à relancer l'avocat du SICTOM sur l'étude de faisabilité de l'annulation du vote de la grille à la réunion du 10 décembre 2012 et convoquera dans les plus brefs délais un comité syndical qui pourra voter avec les éléments ainsi clarifiés le maintien ou l'abandon de cette grille tarifaire avant la manifestation du 26 janvier à Châteauneuf sur Loire. 

Pour le collectif, la demande d'une étude comparative entre "Taxe" et "Redevance" en fonction de chaque ménage est bien la preuve que la grille votée le 10 décembre ne pouvait l'être en toute connaissance de cause. Cette précipitation dans l'application de la REOM incitative est un échec sur le plan de la pédagogie et ne permet pas aux usagers de se saisir sereinement de la question du tri. Nous pensons même que les études réalisées avant le vote n'ont jamais révélé des augmentations de l'ordre de 300 ou 400%.
La question n'est donc plus de savoir si les élus savaient, mais maintenant, sont-ils en mesure d'assumer la mise en place de cette grille avec des taux d'augmentation qui affectent des tranches de population déjà particulièrement mises à mal dans le contexte actuel. C'est bien un choix qu'il reste désormais à faire sur la juste répartition des charges liées aux ordures ménagères. Le collectif comprend alors, à cette deuxième rencontre, que l'incitation et la réduction des déchets ne sont pas au centre de cette polémique qui agite toutes les réunions publiques depuis presque un mois maintenant.
La plus grande difficulté rencontrée par le syndicat est liée à l'impossibilité, actuelle, et ce probablement jusqu'en 2019, d'arriver à trouver les fonds nécessaires à une charge fixe de 90 à 95% du budget du SICTOM tout en respectant les obligations du Grenelle de l'environnement sur l'incitation à la réduction des déchets. Les différentes campagnes de communication désastreuses et contre-productives, véhiculant même parfois des informations largement discutables, et minimisant en permanence l'impact financier sur les ménages, provoquent le désarroi et la colère des usagers. Le Tri ne pourra pas résoudre la problématique financière du SICTOM. 

Nous sommes sur des problématiques en poupées russes qu'il faut prendre le temps de patiemment démonter pour en découvrir toute l'étendue. Les usagers sont capables de comprendre et d'agir en conséquence, mais il faut poser la problématique cartes sur table pour tenter de la résoudre.

En conclusion, nous pensons que la seule ligne possible est celle défendue par le Collect'Actif 64. Il faut figer ce dispositif, annuler la grille tarifaire et prendre le temps de renouer un dialogue direct, droit et constructif avec les usagers. Il est nécessaire que les élus aient le courage de cette remise à plat qui permettra de reprendre les éléments dans l'ordre et d'informer régulièrement, avec objectivité, la population des travaux sur ce sujet. Le collectif y est disposé et il invite le SICTOM à quitter sa posture de principe pour une position d'ouverture et de co-construction. C'est la seule issue qui nous fera tous sortir par le haut. À suivre très rapidement.

En attendant, l'association continue sa tournée et sera 
•le 18 à Lorris, salle Martroi 20h 
•le 22 à Ladon salle des fêtes 20h30

 

 

Bienvenue sur le site de l'association "Collect'Actif 64" pour une redevance incitative des ordures ménagères juste dans le SICTOM de Châteauneuf sur loire .

Le début de la nouvelle redevance des ordures ménagères est pour bientôt : le 28 janvier 2013 !, beaucoup ne savent pas encore combien cela va leur couter.

Si une  minorité  voit son montant diminuer, une grande majorité le voit  s'alourdir, et pour certains  s'envoler !!!.

http://www.sictom-chateauneuf.fr/IMG/pdf/grille_tarifaire_def64.pdf

Considérant cette tarification injuste et prenant conscience du mécontentement grandissant, nous nous sommes réunis au sein d'un collectif suite à une réunion publique le 19 décembre 2012 à Ingrannes. Nous sommes maintenant  association  loi 1901.

Au fil des jours, l'information se diffuse, l'indignation est palpable et beaucoup d'entre vous ont envie d'agir à leur niveau.

Ce site est donc un outil qui va vous permettre de trouver  des informations concernant cette redevance et de diffuser l'appel que nous avons lancé tous ensemble :

la demande aux dirigeants du Sictom de Châteauneuf sur loire de geler la grille tarifaire et travailler à une autre grille plus juste

Vous pouvez signer la pétition en ligne :   http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N33981 

elle existe aussi en version imprimable  : petition-collect-actif-64-pour-une-redevance-incitative-juste.pdf petition-collect-actif-64-pour-une-redevance-incitative-juste.pdf (attention de ne pas être sur les deux pour ne pas fausser les comptes)

bulletins d' adhésions : bulletin-collect-actif-64.pdf bulletin-collect-actif-64.pdf

nous contacter : collect.actif@gmail.com

adresse : Collect'Actif 64, 4 rue du moulin, 45450 ingrannes



Bonne visite sur Collect'Actif 64 en souhaitant que vous trouviez les informations recherchées.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site